Débat sur la lecture

Publié le par Ecole elementaire Marinville

Mardi 12 septembre, la PEEP primaire de Saint Maur organisait une conférence débat sur le thème de "la lecture".
L’exposé était fait par Marie-Carmen Dupuy, personnage éminent de la PEEP mais surtout membre du conseil scientifique de la lecture. Voici quelques un des points qui ont retenu notre attention.

Définition :
« Lire c’est savoir décoder un message écrit tout en lui restituant son sens ».

Les codes :
- les phonèmes : il en existe une petite quarantaine. C’est ce qu’on entend.

- Les graphèmes : il en existe environ 90.
Ex : le phonème « o » peut se lire à partir de 3 graphèmes « o », « au », « eau »
Ex : le graphème « t » peut se lire avec 2 phonèmes « t » et « s »

En fin de maternelle, les enseignantes font déjà prendre conscience aux enfants des différents phonèmes et de leur implication sur le sens. Ceci se fait par des jeux oraux, comme changer la première lettre d’un mot.
Ex : avec à évêque

Au CP (souvent déjà abordé en GS de maternelle) : Découverte du principe alphabétique et apprentissage du code en traitant parallèlement la compréhension et l’accès au sens.

Les méthodes d’apprentissage de la lecture :
- La globale : quasiment jamais utilisée et désormais proscrite

- La syllabique : allias la méthode Bosher. La limite de cette méthode quand elle est utilisée seule est l’accès au sens.
Puisqu’il faut respecter la progression de l’apprentissage, les phrases sont souvent sans grand intérêt. Ex : Jojo lave la salade de papa

- La méthode mixte : il en existe de multiples variantes avec plus ou moins de global. Pour la méthode « Ratus » qui est utilisé au CP à l’école élémentaire Marinville, Marie-Carmen Dupuy précise qu’il s’agit là d’une méthode mixte mais à dominante syllabique forte et que seuls quelques mots outils sont proposés en global. Ceci permet très rapidement à l’enfant de lire une phrase

La directive ministérielle :
Elle sonne la fin de la méthode globale qui de toutes façons, n’était pas, à sa connaissance, utilisée sur St Maur. Pour la méthode mixte, MC Dupuy précise qu’il vaut mieux que l’enfant apprenne avec une méthode que l’enseignante maîtrise parfaitement plutôt qu’avec une méthode qu’elle ne connaît pas.
En maternelle, cette directive devrait se concrétiser par la disparition des mots « étiquettes » et de la reconnaissance des silhouettes de mots qui sont des outils de la méthode globale.

Le rôle des parents dans l’apprentissage de la lecture :
- Parler aux enfants et AVEC les enfants
- Leur lire des histoires même une fois qu’ils savent lire.
- Lire soi-même et que l’enfant nous voit avec un livre
- Donner à l’enfant de nombreux accès à la lecture : livre, bd, internet, magazines, etc…Certains préfèrent les romans et d’autres les BD ou autres.
- En général, quand l’enfant lit seul, donner lui plutôt un livre pour la tranche d’âge inférieur.
- Si la méthode ne vous paraît pas adaptée, ne pas s’affoler mais demander à rencontrer l’enseignant et se faire expliquer la démarche mise en œuvre
- En cas de problèmes graves, consulter un spécialiste.

L’orthographe :
Pour fixer l’orthographe des mots, il faut les écrire.

Publié dans La PEEP :

Commenter cet article