La semaine de 4 jours, comment la mettre en place ?

Publié le par Ecole elementaire Marinville

On voudrait tous que la semaine de 4 jours soit applicable dès la rentrée prochaine. Dans les faits c’est une procédure qui prend du temps. Il faut que la Mairie, par une lettre du maire au ministre de l’Education Nationale, initie le projet. Cette demande, si le projet proposé est recevable, est ensuite étudiée au niveau local. La précédente action menée par la Mairie demandait un allongement de la durée de la journée scolaire d’un quart d’heure le matin et un quart d’heure le soir. Cette formule, déjà appliquée dans les écoles privées de la ville, permettait de ne pas toucher à la durée des vacances. Mais dans les écoles publiques, contrairement aux écoles privées qui sont libres de leur temps scolaire, la durée journalière d’enseignement ne peut dépasser 6 heures. Le précédent projet a donc été débouté ce qui a retardé d’autant la mise en place d’une réforme sur Saint-Maur.

La PEEP a insisté pour que le projet soit le passage à une formule «classique» de la semaine de 4 jours comme c’est le cas dans d’autres villes du Val de Marne. Nous avons bon espoir que les choses avancent, avant les vacances, pour ne pas retarder ce dossier. Il faut savoir que le projet doit ensuite être étudié par l’Inspection d’Académie et en concertation avec les principaux acteurs de la vie scolaire et périscolaire (enseignants, parents, municipalité, associations périscolaires, etc.) dans le cadre d’un Contrat Educatif Local. Un Conseil d’Ecole extraordinaire sera convoqué. Lors de ce conseil les enseignants (1 par classe) et les parents élus (1 par classe), la Mairie (1 voix sur l’ensemble de la ville) et l’Education Nationale (1 voix sur l’ensemble de la ville) devront voter si OUI ou NON ils souhaitent passer à la semaine de 4 jours.

Si les Conseils d’Ecole votent majoritairement pour ce projet, il est ensuite débattu en CDEN (commission regroupant au niveau du département, Inspection académique, syndicats d’enseignants, parents d’élèves, etc). Si le CDEN accepte le projet, l’inspecteur d’Académie peut valider ou non le projet.

Le cheminement est donc long. Nous allons tout faire pour que les étapes avancent au plus vite une fois la procédure engagée. Nous allons nous battre pour faire avancer, avec vous, la semaine de 4 jours et pour que la rentrée 2006 soit celle de la réforme.

Jean-François LE HELLOCO, Préseident de l'Association des  Parents d'Elèves de Saint Maur - PEEP

Commenter cet article